Category Archives: Performances

La meilleure façon de casser n’est pas forcément la plus évidente.

affichelisecatalogue

La meilleure façon de casser n’est pas forcément la plus évidente.

Atelier Performance pour les portes ouvertes de l’EESAB 2012.

Inclus:

Domino day avec verres en cristal,

Bowling avec assiettes et céramique,

Pyramide de verres,

Un, deux, trois, soleil! avec assiettes sur la tête.

Freesbee d’assiettes.

The best way to break is not necessarily the most obvious. Performance workshop for the open day of the EESAB 2012.

Including:

Cristal glasses domino day,

Plates et ceramic bowling,

Glasses pyramid,

Green light, Red light with plates on your head.

Plates Freesbee.


What a feeling!

Finissage de l’exposition R.P.F.P. par une performance avec Alice Gautier.

L’une des vidéos exposées, de l’artiste Ivan Argote que j’apprécie beaucoup, s’appelait “Feeling”.

Elle montre Ivan Argote, dansant dans un musée devant la Croix noire de Malevich, sur le son de The Cure.

Avec ma co-curatrice Alice Gautier, nous avons décidé de danser, dans une performance gigogne, en face de la vidéo exposée.

Finissage of the R.P.F.P. exhibition by a performance with Alice Gautier.

One of the exhibited videos by an artist I appreciate a lot, Ivan Argote, was called “Feeling”. It shows Ivan Argote dancing in a museum in front of the Black Cross of Malevich on The Cure’s music.

With my co-curator Alice Gautier, we decided to dance, in a meta performance, in front of the exhibited video.

https://www.perrotin.com/Ivan_Argote-works-oeuvres-20253-84.html

http://www.ivanargote.com/

Cache-cache / Hide and seek

The Chick presents: I always wanted to play hide and seek

Un samedi de soldes, à quinze, s’incruster parmi les clients et partir pour une après-midi de cache-cache. Se cacher de ses amis, des clients, des vendeurs.

Rester un quart d’heure sous un lit, derrière un tapis, sous une table, se faire découvrir dans une armoire par un couple d’acheteurs, se faire envier des enfants.

Profiter d’un terrain de jeux à taille industrielle, et retourner en enfance pour quelques heures, sans se soucier du regard des autres.

An outlet saturday afternoon, fifteen people integrating into the crowd of customers for an afternoon of hide and seek. Hide from friends, from customers, from sellers.

Stay fifteen minutes under a bed, behind a carpet or under a table, get discovered in a wardrobe by a couple, get envyed by children.

Enjoy an industrial playground and get back to childhood for a few hours, without paying mind to other people’s opinion.

2012

Le match / The match

La Poulette présente: J’ai toujours eu envie de faire un match!

The Chick presents: I always wanted to make a match!
Les corps qui se débattent, les cheveux emmêlés, le regard intense de celui qui veut mettre son adversaire à terre. Quand j’étais petite, je regardais toujours avec émoi les candidats se battre dans Fort Boyard. Aujourd’hui, sauter dans les flaques d’eau ne suffit plus, il en faut plus.

Cette performance est une incitation à une violence gratuite et divertissante, sans but guerrier, seulement pour faire sortir de nous ce trop plein d’énergie et pour se rouler dans la crasse. Laisser parler notre instinct primaire, adorer ce retour à la nature, la sensation de la boue sur notre corps et ce corps à corps sous les huées d’une foule en délire.

matchrestes

match

Wrestling bodies, tangled hair, the deep look of the opponent you’re trying to get to the ground. When i was small, i always looked with agitation the participants fighting in Fort Boyard (a french popular TV show of the 1990s with mud fight contests). Today, jumping in water puddles is not enough, i need more.
This performance is an incitation to free and entertaining violence, with no warrior goal other than letting go this overflow of energie and to roll in mud. Let your primary instinct speak, love this way back to nature, the sensation of mud on your body and this wrestling under the hootings of the crazy crowd.

Une performance participative, le 29 novembre 2011 à l’annexe des Beaux arts de Rennes

A participative performance, on the 29th of novembre 2011 at the annex of the Fine Arts School of Rennes

Images Paul de Lanzac

http://pauldelanzac.free.fr/

Le Banquet / The Feast

La Poulette présente: J’ai toujours eu envie de faire un Banquet!

The Chick presents:  I always wanted to make a Feast!

Un Banquet tout à fait spécial…

Une bataille de nourriture organisée, où une trentaine de personnes se sont affrontées pendant trois minutes courtes mais intenses.

Pourquoi? Parce qu’on a jamais pu le faire au RU, parce qu’on préfère ne pas le faire avec ses parents, parce qu’on a pas le courage de l’organiser soi-même, parce qu’en général il y a seulement de la chantilly, parce que c’est vraiment drôle et parce que j’ai toujours eu envie de le faire.

banquet

Image: Le Baquet dans la pinède – Sandro Botticelli, The feast in the pinewood – Sandro Botticelli

A quite special Feast …

A food fight organized with care, with around thirty persons faced each other for three short but intense minutes. 

Why? Because we were never able to do it in the cafeteria at uni, because we wouldn’t do it at home with parents, because we don’t want to organise everything, because there’s most of the time only whipped cream, because it really is fun and because i always wanted to do it. 

Une performance participative, le 19 octobre 2011 aux Prairies Saint Martin à Rennes

A participative performance, 19th of october 2011 at the Prairies St Martin, Rennes

 

2011

LÄNSTIDNINGEN WEBBKAMERA 1970-01-07 15:27:43 / 16:14:49

 La Poulette présente / The Chick presents

LÄNSTIDNINGEN WEBBKAMERA 1970-01-07 15:27:43 / 16:14:49

Ce projet est parti d’un workshop avec les étudiants de l’école d’art d’Östersund, en Suède.

J’ai organisé des petites actions chorégraphiques dans la rue, jouant avec le fait que le journal LT avait une webcamera diffusant sur internet, en direct et 24h/24, les images d’un carrefour de la ville.

L’idée était de créer des petites scènes pour les personnes regardant la vidéo sur le site internet de LT, sans savoir que celles-ci sont fausses, comme par exemple un faux vol de sac à main, une baston de gang ou des chutes sur la neige. Cela a aussi permis d’introduire de l’absurde dans les vidéos, par exemple lorsque les acteurs s’arrête au milieu de la rue, courrent après un bus, font de la corrida avec les voitures ou s’arrêtent pour regarder la caméra…

J’ai enregistré les images du direct sur internet pour créer une vidéo où l’on peut observer le quotidien d’un carrefour d’une petite ville suédoise, tout en essayant comme dans Où est Charlie?, de repérer les anomalies.

Ce projet souligne le fait que sans le savoir, les gens passant par ce carrefour, tout comme beaucoup d’autres dans le monde, sont filmés dans leur vie sans le savoir.

Cela soulève un questionnement par rapport aux droits d’image et la manipulations de celles-ci.
2011
Vidéo de performance, neuf parties, 11’ 32”

LÄNSTIDNINGEN image

Image de la vidéo: Bataille des gangs –  Image from the video: Gang fight action

This project is part of a workshop with the students of Östersund Art School in Sweden.
I was choreographing some little actions in the street, playing with the fact that the LT Newspaper had a webcamera broadcasting 24/24h directly on the internet images from a crossroad in town.
The idea was to create little scenes for the people watching the LT website without them knowing it was false, as for the robbing, the fight or the fall. It could also introduce absurd in the videos like people doing stop motion, the impossible race behind a bus, two people doing corrida with cars, some stopping to look at the camera…
I had the images recorded online and created a little movie where you can observe the everyday scene of a little swedish town, and try to find, as in Where is Charlie?, the unusualness or crazyness.

This project underlines the fact that without knowing, a lot of people going through this crossroad, such as many others in the world, are recorded in their lives without knowing it. It raises questions about image property and images manipulations.
2011
Video from a performance in nine parts, 11’ 32”

Syphilis

La Poulette présente: Syphilis. Virus. Comme un puzzle, un texte inconnu de tous, fait pour et à travers toi, qui se répand et n’appartiendra qu’à toi. Une bouffée de chaleur.

The Chick presents: Syphilis. Virus. Like a jigsaw, a text unknown to all, made for and by you, spreading thanks to you and that will be yours. A hot flush.

Cette performance a été présentée à la MJC du Grand Cordel à Rennes.

Chaque personne présente recevait dans le creux de son oreille une phrase dite par la Poulette. Ces phrases, à connotation sexuelle, permettaient de répandre dans la salle une atmosphère particulière. Une ambiance ambiguë de malaise et de rires étouffés, entre excitation et gêne.

De plus chaque spectateur se retrouvait maître des traces de la performance: garder sa phrase pour soi, comme un cadeau secret, ou la partager avec ses amis, ses voisins de performance, …

Il y a plus que tout le choix de faire tomber la barrière entre l’artiste et le spectateur, en créant un lien fort et direct. Une phrase partagée et peut-être déjà oubliée, mais qui permet le contact un court instant.

This performance happened at the MJC Grand Cordel in Rennes, the 14th of april 2011.

The Chick whispered a sentence in each person’s ear. This sentence, with sexual connotation, allowed a strange atmosphere to spread in the room. An ambiguous ambiance of uneasiness and suppressed laughs, hesitating between excitation and embarrassment.  

Moreover, each spectator took control over the performance’s traces: keep the sentence for himself, as a secret gift, or share it with his friends, his performance’s neighbours…

The choice of distroying the gap between the artist and the member of the audience is made to create a strong and direct link. The sentence is shared, and maybe already forgotten, but for a short moment contact is made.

avril 2011

De Sang Froid / In Cold Blood

La Poulette présente De Sang Froid

The Chick presents In Cold Blood

Le frottement des glaçons contre mon corps chauffé par le stress, la pression de la performance.

Un corps accélérateur d’énergie. Un élément qui perturbe un phénomène naturel grâce à une action. Défier l’entropie.

Aussi une manière de condenser cette pression dans un geste mécanique. La peau est rougie par le froid et le corps se réveille de sa torpeur pour être à l’affût.

Une flaque au sol.

desangfroid

The rubbing of ice cubes against my body, heated by stress and pressure of the performance.

A body accelerator of energy. An element interfering with a natural phenomenon by the way of an action. Challenging entropy.  

Also a way to condense a pressure in a mechanical gesture. The skin is reddened by the cold and the body awakes from his torpor to be on the lookout. 

A puddle on the ground.

 

http://agora.qc.ca/dossiers/Entropie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie

Présentée au DNAP le 23 Juin 2010/ Shown at the DNAP, 23rd June 2010

Omelette

La Poulette présente: Comment faire une performance en cassant des oeufs? 

The Chick presents: How to make a performance breaking eggs?

Cette performance est le manifeste de la Poulette. Une Poulette, des poulets, des oeufs.

Des talons, des plumes, des pois. Une féminité crue et violente, une attitude de défi assumée, une envie de détruire sans justification.

Cette performance part d’un désir et annonce la suite de mes projets autour du défoulement et du plaisir.

oeufs2 oeufs

This Performance is the Chick’s manifesto. A Chick, chickens, eggs.

Heels, feathers, dots. A crude and violent feminity, an unapologetic challenging attitude, a way of destroying without giving justification.

This performance comes from a desire, and announces the following projects around cathartic actions and pleasure. 

2010

Dédicace à Sophie Delpeux et son livre, Le Corps Caméra, éd. L’écriture photographique

La Poulette présente: une performance éclairée, un ballet autofilmé.

The Chick presents: an enlightened performance, a self filmed ballet.

Cette performance était un essai pour un futur spectacle. Je me filme moi-même grâce à une caméra accroché à mon ventre, dans le noir. Je recouvre mon corps de pâte fluorecente. Du noir total apparaît petit à petit des morceaux de mon corps en lumière blanche. L’espirt fantomatique et onirique de la performance est appuyé par la musique de Machin et Machin.

This performance was a try out for a future show. I was filming myself thanks to a camera fastened to my belly, in the dark. I’m covering my body with fluorescent paste. From blackness appears little by little bits of my body enlightened with a white glow. The fantomatic and oniric spirit of the performance was underlined by the music of Machin et Machin.

2010